Animer en classe avec un groupe de 24 élèves

Premier cas : un même jeu en plusieurs exemplaires

L’idéal est de choisir un seul jeu pour l’ensemble de la classe et donc d’avoir plusieurs boîtes du même jeu. Prenons le Scrabble, il faudrait 6 boîtes pour la classe, ou Galérapagos, 2 boîtes étant donné que l’on peut jouer à 12.

C’est la situation la plus simple pour l’animateur/enseignant, car il suffit de regrouper les élèves au centre de la classe (assis et debout) et expliquer en une fois le jeu. Expliquez en priorité les règles qui permettent de commencer à jouer. Ensuite, les finesses du jeu sont expliquées en passant d’îlot en îlot ou en répondant aux questions. Une projection des différents éléments du jeu peut être un plus pour expliquer les règles à un grand groupe.

Deuxième cas : plusieurs jeux

L’idéal est de se limiter à 4 ou 5 jeux différents. Si un jeu ou l’autre est connu par un élève, il ne sera pas nécessaire de le présenter au début du cours. Ce jeune expert lancera lui-même la partie et c’est très valorisant. L’enseignant régulera par la suite en répondant aux questions et le présentera progressivement aux autres élèves.

Pour les autres jeux, on garde la technique du centre de la classe et/ou de la projection avec les règles de base dans un premier temps, et les précisions une fois que les élèves ont commencés à jouer comme dans le premier cas. Tout l’art de l’animation et de la présentation du jeu est de donner envie aux élèves de plonger dans leur jeu et d’être court dans ses explications (maximum 5 minutes).

Les astuces

Comment choisir un jeu

Plusieurs critères sont à respecter pour choisir un jeu dans le cadre d’un cours ou d’un stage.

  • Répond-il à l’objectif pédagogique que j’ai fixé ? Pour répondre à cette question, il faut connaître le jeu, faire appel à un professionnel (ludothécaire) ou à un ouvrage de référence comme Motiver les enfants par le jeu ou le Système Esar.
  • Combien de joueurs peuvent-ils y jouer ? Le nombre de joueurs aura un impact direct sur le nombre de boîtes de jeu nécessaires et le lancement de la séance de jeu au niveau de la présentation des jeux. Des jeux pour deux peuvent sembler la solution de facilité, mais cela nécessite plus de boîtes et plus d’explications.
  • Y a-t-il des jeux de la même famille avec des petites variantes afin d’atteindre le même objectif pédagogique ou de différencier l’apprentissage ? La plupart du temps, il est plus aisé d’avoir des jeux différents d’occasions ou en prêt au sein d’une ludothèque.
  • Quel est le prix ? Les budgets étant limités et le besoin multiple et conséquent, il est nécessaire de calculer le rapport entre le prix d’un jeu et le nombre de joueurs. Un jeu à 30 € qui se joue à 12 et plus pertinent qu’un jeu du même prix qui se joue à 2.
  • Quelle est la résistance du jeu ? Des enfants/jeunes restent des enfants, ils ne savent pas toujours jeter les dés sans les laisser tomber, ils ne perçoivent pas le problème de plier ou de perdre une carte. Il est donc essentiel de trouver le juste milieu entre un jeu avec peu ou beaucoup de matériel.
Comment préserver ces jeux ?
  • Consolider la boîte en plastifiant au minimum les coins de cette dernière.
  • Photocopier la règle et ne mettre à disposition que la photocopie.
  • Indiquer le matériel sur un petit papier qui sera collé à l’intérieur du couvercle. Ce système facilitera le contrôle du matériel.
  • Faciliter le rangement en mettant les différents éléments dans des sachets en plastique qui se ferment et/ou en enlever le casier en plastique qui complique parfois le rangement et qui prend beaucoup de place.
  • Remplacer le matériel non pertinent et qui risque de se perdre ou se casser aisément par un matériel plus classique. Les petits cubes du jeu Concept peuvent être par exemple remplacés aisément par n’importe quelles meeples de couleur.
Comment faire sa ludothèque ?
  • Jouer, jouer et jouer en participant à des soirées jeux ou des festivals.
  • Se faire aider par un professionnel (ludothécaire ou ludopédagogue) pour sélectionner les jeux.
  • Surfer sur les sites de ventes d’occasion en ligne, fréquenter les brocantes et contacter les parents ainsi que les ludothèques afin de savoir quand elles trient et donnent leurs jeux.
  • Aller dans des magasins de jeux spécialisés qui font des animations. La plupart du temps, ils liquident leurs jeux d’occasion à un prix plus intéressant.